Claude Abeille

Après ses études à l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs, Claude Abeille, encouragé par Robert Couturier et Raymond Queneau, se consacre à la sculpture et il reçoit le Prix Bourdelle en 1963.
Ce Prix lui permet d’entreprendre et de réaliser plusieurs œuvres monumentales tant en région parisienne qu’en Alsace et dans le midi de la France. Il tente à cette occasion de répondre à la question qui se pose à l’occasion de la création des villes nouvelles.
Comment, en effet insérer une œuvre d’art dans un tissu urbain ? Peut-on considérer l’espace à traiter non seulement selon la vision des urbanistes et des architectes qui pensent par plans et élévations, mais aussi de manière linéaire comme le voient les habitants. Pour le sculpteur cela veut dire placer bornes,bancs, escaliers, mats, fontaines, trottoirs, sculptures, murs, en espace. Toutes choses qu’il faudrait lier comme on composerait une phrase pour un livre. Dans cet esprit, et en jouant un peu sur les mots, la sculpture pourrait trouver une vocation actuelle qui serait non seulement de rythmer les parcours, accompagner les attentes, mais aussi susciter étonnement, réflexion et plaisir.
Depuis 1976 son œuvre se caractérise par une dimension plus intime :
l’expression en sculpture d’une interrogation sur les hommes que nous sommes par le truchement des apparences, notamment par le vêtement qui nous protège, nous cache, nous exprime.
Ces nouvelles sculptures seront montrées dans les différents salons auxquels il participe, le salon de la Jeune Sculpture, Formes Humaines, Grands et Jeunes d’aujourd’hui et le Salon de Mai entre autres.
Une exposition personnelle à l’église de la Salpétrière à Paris, rassemblera en 1991 l’essentiel de ces œuvres. Il continue de développer sa sculpture se servant du bronze, du marbre, comme de la résine polychrome.
Il est élu en 1993 membre de l’Académie des Beaux Arts. Il expose des œuvres depuis 2002 à la galerie Univers du Bronze à Paris, et dans les foires internationales, notamment à Berlin.
On a édité une monographie importante de ses œuvres en 2005.
Il a été élu récemment président de l’Académie des Beaux-Arts.

Monographie 250 pages
texte Français - Chinois
disponible 45euros
Contact : claude.abeille@dbmail.com